Appelez-nous : 05 62 87 51 63
Taille du texte A A A

La composition d’un monument funéraire

Le monument funéraire ou cinéraire accueille la dépouille ou les cendres d’un défunt. Dernière demeure de l’être cher et lieu de recueillement de ses proches, sa valeur symbolique est très forte. Généralement en granit, la composition d’un monument funéraire ou cinéraire, est faite de différents éléments découpés, polis puis assemblés lors d’un travail de marbrerie funéraire.

Composition du monument funéraire

Le monument funéraire recouvre le caveau qui accueille le cercueil. Il se compose des éléments suivants :

• La stèle : élément vertical sur lequel sont gravés les épitaphes, motifs ou identité du défunt. Si sa dimension répond souvent aux contraintes réglementaires du cimetière ou de la commune d’inhumation, les choix de forme sont vastes : rectangulaire, trapézoïdale, à pente ou à pan(s) coupé(s), moulurée ou bien découpe originale.

• La tombale (appelée aussi « dalle » ou « pierre tombale ») : élément horizontal qui s’ajuste sur le soubassement et recouvre le caveau. Elle est posée légèrement en pente pour permettre l’écoulement des eaux pluviales. La tombale est facilement personnalisable par la gravure, mais aussi par la forme. On trouve ainsi : des tombales plates, en queue de billard ou en chants de boudins.

forme monument funéraire

• Le soubassement : composé de plusieurs pièces, il sert de base à la sépulture, délimite la tombale et rehausse la stèle. Il comprend parfois une jardinière ou un prie-Dieu, indépendant ou taillés dans la masse. Les modèles les plus courants  sont le 4 pièces ou 5 pièces prie-Dieu.

• La semelle : assise rectangulaire qui vient se poser sur la plinthe pour stabiliser le monument. Les semelles les plus utilisées sont la semelle plate et la semelle revers d’eau.

• La plinthe : cadre vertical sur lequel repose la semelle, qui permet d’ajuster le monument funéraire aux dimensions du caveau.

Pour aller plus loin :

fabrication monument funéraire

LES ÉTAPES DE FABRICATION D’UN MONUMENT FUNÉRAIRE

La fabrication d’un monument funéraire est confiée à un artisan dont le savoir-faire spécifique est de travailler le granit. Le travail de marbrerie consistera à transformer un bloc brut de granit en différents éléments qui, assemblés, formeront le monument funéraire ou cinéraire.

Composition du monument cinéraire

On parle de monument cinéraire au cas de crémation : la sépulture recouvre alors un cavurne, c’est à dire un petit caveau spécialement destiné à accueillir une ou plusieurs urnes contenant les cendres des défunts.

De dimension inférieure au monument funéraire classique, il est tout autant le lieu d’évocation du disparu. Il se compose de deux éléments monolithes :

• La stèle : similaire à la stèle d’une sépulture funéraire, quoique de dimension inférieure, elle est posée verticalement sur la dalle et peut revêtir différentes formes. Elle est souvent personnalisée par une ou plusieurs gravures (éléments d’identité du défunt, motif, phrase ou citation).

• La plaque (appelée aussi « tombale ») : de dimension réduite, elle recouvre la cavité et se personnalise comme sur un monument funéraire classique.

Pour un monument funéraire ou cinéraire, le granit reste le matériau le plus choisi, en raison de sa résistance bien sûr, mais également pour la variété des couleurs et des motifs qu’il permet.

composition monument cinéraire

Pour aller plus loin :

techniques de gravure

LE MÉTIER DE MARBRIER

Spécialiste du travail des roches dures, le marbrier est l’artisan qui découpe, polit et grave la pierre. L’art de la marbrerie s’exerce ainsi dans des secteurs très variés tels que le bâtiment, la décoration mais surtout le funéraire.